Conseil communal du 17 septembre 2014

Point 10 : Permis d’urbanisation au lieu-dit « Au poteau » - Création de 23 lots

Position de ECOLO Rochefort : abstention

Commentaire et justification :

Dans l’absolu, le projet de création de 23 lots au lieu-dit « Au Poteau » recueille le soutien de ECOLO Rochefort.

JPEG - 91.2 ko
Photo : S&A bureau d’études

Publié le dimanche 21 septembre 2014

A ce stade, les options d’ensemble du permis d’urbanisation sollicité ne rencontrent toutefois que trop peu nos objectifs en matière d’alternatives écologiques innovantes, tant dans la conception globale de cette urbanisation qu’au niveau des constructions individuelles.

Par exemples : la majorité des implantations prévues ne permettra pas l’installation de panneaux solaires, en raison d’une mauvaise orientation ; ne serait-il en outre pas intéressant de proposer une volumétrie plus compacte qui permettra de respecter plus facilement les impositions futures en termes de performance énergétique des bâtiments (PEB) ? Ces considérations sont reprises dans les attendus de la séance de la Commission communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité du 24 juin dernier.

Ce projet est l’occasion de mettre en place une approche plus prospective sur les conséquences des choix d’urbanisme de la commune.

Cette approche se concrétiserait par une politique d’encouragement des citoyens à entrer dans une préoccupation des défis énergétiques de demain et de l’indispensable transition énergétique.

Pourquoi pas un système de chauffage collectif ?

Pourquoi ne pas réaliser un Eco-Quartier ?

ECOLO Rochefort se tient à la disposition du Conseil communal, de la Commission communale d’Aménagement du Territoire et de Mobilité ainsi que de la Commission locale de Développement rural pour développer ce concept et pour organiser la visite des nombreuses initiatives en ce sens menées avec succès par ailleurs en Wallonie – dont l’Eco Quartier « Pic au Vent » à Tournai ( http://www.36-8.be/PHASE2/pages/00_... ).

La Ville de Rochefort pourrait aisément s’inspirer de tels projets.

Le reportage de MAtélé